étude sur site ou sur plan - Mise en conformité - Maintenance incendie

Nous réalisons : 
des études sur site ou sur plans sur tous types de locaux (industriels, tertiaires, ERP et bâtiments d’habitation) conformément au Code du Travail ou à la Réglementation d’habitation.
des installations de mises en conformité selon le Référentiel APSAD R4 (Règle d’installation Extincteurs portatifs et mobiles).

Nous assurons assurons la maintenance annuelle de vos matériels de protection incendie. Les extincteurs sont vérifiés conformément à la norme NF S61-919 (Maintenance des extincteurs d’incendie portatifs) et NF S61-922 (Activités de service relatives à la maintenance des extincteurs portatifs, mobiles et fixes). 

Nos vérifications annuelles sont planifiées automatiquement d’années en années et nous assurons le suivi de votre parc.

Nos vérificateurs ont un rôle de conseil et relèvent les éventuelles actions correctives à mettre en place. Les rapports de vérification et les éventuels devis vous sont transmis à l’issue de nos interventions.

Un contrat de maintenance ? Une intervention urgente ? Une demande de SAV ?

Vérification de votre matériel de protection incendie

La vérification des extincteurs, alarme et détection incendie, désenfumage, robinet d’incendie armé (RIA), colonne sèche, poteau incendie et bloc secours; doit être réalisée au moins une fois par an et être consignée dans le registre de sécurité.

D’un immeuble d’habitation aux ERP (Etablissement Recevant du Public) en passant par les bureaux et les entreprises, la réglementation vous oblige à avoir des systèmes de sécurité incendie opérationnels et régulièrement contrôlés. 

Depuis 2005, nous intervenons sur l’ensemble du grand Sud-Ouest pour garantir l’efficacité de vos installations. 

Maintenance de vos systèmes de protection incendie 

Nous assurons la vérification et la remise en état de l’ensemble de votre matériel dédié à la protection incendie

pour en garantir le bon fonctionnement

pour être en conformité avec les obligations légales

Nous procédons :

au renseignement des étiquettes de vérification, 

au inscription sur votre registre de sécurité.

MODE OPERATOIRE DE VERIFICATION EXTINCTEURS

Contrôler le dispositif de sécurité et les scellés
Vérifier et contrôler les indicateurs de pression
Examiner l’extérieur de l’extincteur portatif
Peser l’extincteur portatif CO²
Contrôler la lance et la soufflette
Vérifier les instructions de fonctionnement
Ouvrir l’extincteur portatif
Vider l’extincteur portatif (extincteur à base d'eau)
Examiner la poudre de l’extincteur portatif (extincteur à poudre)
Vérifier le bon fonctionnement et l’aptitude à l’emploi de tous les éléments
Vérifier le système de commande d’ouverture
Examiner la cartouche de gaz
Vérifier les joints, les rondelles et la membrane de la lance
Examiner l’intérieur du corps de l’extincteur portatif (extincteur à base d'eau)
Examiner l’intérieur du corps de l’extincteur portatif (extincteur à poudre)
Remplir à nouveau l’extincteur (extincteur à base d'eau)
Remonter l’extincteur portatif
Remplir l’étiquette de maintenance

Ces points dépendent du type d'extincteur pour plus de précisions : consultez notre guide.

A l’issue de la vérification :
L’étiquette de vérification est complétée
Les travaux effectués et les observations éventuelles sont consignés sur le rapport de vérification
Le registre de sécurité est complété et visé

Tableau centrale d’alarme

Contrôle des tensions élémentaires et des protections,
Contrôle des différents circuits (redresseur, régulation, signalisation),
Contrôle individuel des blocs zone,
Contrôle de la 3ème source par action sur bouton poussoir, remplacement éventuel.
 
Alimentation de secours et batterie (AES)

Contrôle de la charge des batteries, nettoyage des cosses,
Mise en fonctionnement en secours (en coupant la source principale),
Contrôle des tensions,
Remise en fonctionnement et marche normale,
Contrôle du fonctionnement du chargeur automatique.
 
Bris de glace / DM

Contrôle de l’état de chaque bris de glace,
Essais de fonctionnement.
 
Sirène / Diffuseur sonore

Essais de chaque sirène afin de vérifier que l’autonomie des batteries soit au moins égale à cinq minutes.

Détecteur

Contrôle de l’état de chaque détecteur,
Essais de fonctionnement.

Porte coupe-feu

Contrôle de l’état de chaque système de déclenchement,
Essais de chaque porte,
Contrôle de la fermeture.
 
Opérations finales

Remplir et signer l’étiquette de vérification de chaque appareil,
Consigner les observations éventuelles sur le bulletin de vérification et y faire apposer la signature du responsable des lieux avec le cachet de l’entreprise,
Viser le registre de sécurité.

Contrôle par niveau de la présence de tous les blocs autonomes d’éclairage de sécurité (BAES et BAEH),
Coupure de l’alimentation électrique des blocs de sécurité,
Vérifier que les blocs soient branchés sur les bons circuits électriques,
Démontage, nettoyage du capot de protection de chaque bloc secours,
Remontage du capot de protection de chaque bloc secours,
S’assurer de la présence du pictogramme (sortie, flèche, issue de secours etc.),
Vérification des ampoules secours et remplacements éventuels,
Vérification de la conformité des blocs secours (temps d’autonomie) :
8lm/5h : habitation (BAEH)
-  45lm/1h : sous-sol (BAES)
Contrôle de l’autonomie des accus de chaque bloc de sécurité,
Contrôle de la tension de la source principale d’alimentation et de l’accumulateur,
Remise en tension de l’alimentation électrique,
Contrôle des ampoules veilleuses de mise sous tension à chaque bloc de sécurité,
Compléter et signer l’étiquette de vérification de chaque bloc,
Consigner les observations éventuelles sur le bulletin de vérification et y faire apposer la signature du responsable des lieux avec cachet de l’entreprise,
Viser le registre de sécurité.

Mode opératoire pour la maintenance des exutoires de fumée

Exutoire à commande pneumatique CO2

Contrôle visuel de l’aspect général de l’installation,
Vérification de l’accessibilité des commandes,
Ouverture des coffrets et contrôle de la présence d’une ou des cartouche(s) CO2 de réserve,
Ouverture par mise en œuvre de l’installation avec manœuvre du système,
Contrôle du temps d’ouverture, de la position à 110° des exutoires,
Vérification du verrouillage en fin de course,
Remplacement d’une ou des cartouche(s) CO2 après réarmement,
Fermeture par mise en œuvre du système :
-  manuellement si absence de vérins double effet,
-   par pression CO2 avec vérins double effet.
Contrôle de fermeture par cran de sécurité,
Rechargement d’une ou des cartouche(s) CO2 utilisée(s) pour la manœuvre,
Plombage de sécurité de l’installation.
 
Exutoire à commande électromécanique

Contrôle visuel de l’aspect général de l’installation,
Vérification de l’accessibilité des commandes,
Contrôle de la centrale s’il y a lieu, des témoins de sortie et de l’état général de l’ensemble,
Vérification du maintien des électroaimants des batteries s’il y a lieu du transformateur d’alimentation de l’installation,
Ouverture par mise en œuvre de l’installation avec manœuvre du système,
Contrôle du temps d’ouverture, de la position à 110° des exutoires,
Vérification du verrouillage en fin de course,
Fermeture manuelle par mise en œuvre du système,
Contrôle de fermeture par cran de sécurité.

Exutoire à commande de type « Tirez-Lâchez » ou treuil

Contrôle visuel de l’aspect général de l’installation,
Vérification de l’accessibilité des commandes,
Vérification du bon état des vitres sur coffret,
Mise en œuvre de l’installation,
Lubrification si nécessaire des poulies de renvoi et des moufles installées sur le cheminement du câble,
Contrôle du temps d’ouverture, de la position à 110° des exutoires,
Fermeture par mise en œuvre du système, soit :
- par manœuvre du treuil si fermeture possible pour tester le mécanisme depuis le sol,
en agissant directement sur l’exutoire.
Contrôle de la fermeture,
Tension des câbles,
Fermeture et mise en place des sécurités sur coffret,
Plombage de l’installation.
 
Dernière étape pour tout type d’exutoire confondu

Nettoyage général,
Mise à jour de l’étiquette de vérification avec signature et date,
Etablissement d’un bulletin de vérification relatif à l’installation :
Y faire mention des inéquations évidentes de même que les compléments éventuels selon les risques particuliers spécifiques à l’installation.
Y faire apposer la signature du responsable des lieux avec le cachet de l’entreprise.
Viser le registre de sécurité.

Mode opératoire pour la maintenance des centrales d’habitation de désenfumage

Centrale incendie
 
Vérification visuelle des éléments constitutifs, des éléments asservis et de l’état du câblage de l’installation
Contrôle des différentes sources d’alimentation et de leur autonomie, des connexions, du fonctionnement de l’ensemble des éléments constitutifs de l’installation : centrale, déclencheur manuel, éléments d’asservissement (volets de désenfumage).
Déclenchement des tourelles de désenfumage,
Essai du déclenchement par niveau

Volet de désenfumage :
 
Contrôle visuel de l’aspect général du volet et nettoyage,
Essai manuel du bon fonctionnement du volet,
Essai du bon fonctionnement (ouverture du volet) depuis la centrale de détection,
Contrôle des renvois d’information concernant la position ouvert ou fermé du volet, sur le tableau CMSI de la détection incendie si celui-ci est raccordé,
Compléter et signer l’étiquette de vérification,
Consigner les observations éventuelles sur le bulletin de vérification et y faire apposer la signature du responsable des lieux avec cachet de l’entreprise,
Viser le registre de sécurité.

Vérifier qu’aucun élément constitutif du RIA ne manque,
S’assurer que le RIA est prêt à fonctionner (c'est-à-dire en eau, mais non sous pression),
Vérifier l’état du dévidoir (rotation, pivotement, déformation éventuelle etc.),
Dérouler complètement le tuyau,
Vérifier le bon état des ligatures et du tuyau,
Mettre en pression en ouvrant la vanne d’arrêt,
Vérifier l’étanchéité des différents raccordements et joints,
Effectuer les relevés de pression statique et dynamique,
Fermer la vanne d’arrêt,
Remettre en conformité le RIA,
Remplir et signer l’étiquette de vérification de chaque appareil,
Relâcher la pression en maintenant la lance ouverte,
Fermer le robinet de lance,
Consigner les résultats et les observations éventuelles sur le bulletin de vérification et y faire apposer la signature du responsable des lieux avec le cachet de l’entreprise,
Viser le registre de sécurité.

Mode opératoire vérification colonne sèche

Lexique :
Conducteur : le collaborateur restant derrière le véhicule
Lièvre : le collaborateur montant / descendant les escaliers


Le conducteur s’équipe d’un masque et de gants, balise la zone de travail avec des cônes et triangle sur le camion. Le conducteur établit le raccord à l’aide de tuyaux reliés entre la citerne installée dans le véhicule et le raccord d’alimentation de la colonne sèche afin de pouvoir alimenter en eau la colonne sèche. A la demande du lièvre, il met en charge la tuyauterie à une pression de 16 bars pour une colonne sèche montante et 8 bars pour une colonne sèche descendante. 
Si présence d’une purge au niveau du raccord, le conducteur fait échapper l’air en ouvrant. 

A chaque étage du bâtiment et en commençant par la fin de la colonne sèche, le lièvre vérifie la présence et la manœuvrabilité des éléments constitutifs suivants :

D’un raccord d’alimentation avec :
- Une signalisation par un panneau,
Un bouchon obturateur,
Une chaînette,
Incliné à 45° vers le bas,
Une hauteur normalisée,
Une purge (si nécessaire)

De prises incendie de :
Diamètre 45 ou 60,
Type simple ou double,
Un bouchon,
Une chaînette,
De bonne manœuvre,
Sous coffrage,
Etanche

D’antibélier normalisé ou non

A l’issue de la vérification :
La colonne sèche est purgée
La prise est refermée
L’étiquette de vérification est complétée
Les résultats et les observations éventuelles sont consignés sur le rapport de vérification
Le registre de sécurité est complété et visé

Contrôler l’état de l’équipement (coffre, raccords de sortie, joints, bouchons, carré de manœuvre d’ouverture / fermeture, volants, etc...),
Lubrifier les pièces en mouvement,
Ouvrir légèrement et laisser en écoulement jusqu’à eau claire,
Brancher l’appareil de contrôle (débit mètre universel PONSTRONIC),
Ouvrir la vanne d’alimentation d’eau du poteau / bouche,
Relevé de la pression statique,
Relevé du débit maximum à pression 0,
Relevé de la pression à 60 m3/h,
Relevé du débit à pression 1 BAR,
Fermer la vanne, contrôler l’étanchéité de la purge, remettre en place les bouchons,
Remplacer les joints des bouchons si nécessaire,
Relever l’heure à laquelle la vérification est effectuée,
Consigner les résultats et les observations éventuelles sur le bulletin de vérification et y faire apposer la signature du responsable des lieux avec le cachet de l’entreprise,
Viser le registre de sécurité.

Contactez-noUs pour une maintenance



Envoyer